Shirohige-1

Shirohige-1 est la première version officielle de la sonde. L’expérience était accrochée à un ballon stratosphérique lancé dans le ciel abitibien.

Dessiné par Charles-David Robitaille

Informations générales

  • Altitude atteinte : 29 800 mètres
  • Température minimale : -42°C
  • Durée du vol : 2h10
  • Méthode de lancement : Ballon stratosphérique
  • Opérateur : Nanikana-Aérospatiale
  • Site de lancement : Authier-Nord, Québec

Description

L’expérience consistait à mettre en application les diverses notions sur les gaz apprises durant le cours de chimie.

La sonde avait pour but d’amasser des données sur différentes conditions de l’atmosphère (pression, température et altitude) à des intervalles courts et réguliers.

Ces données ont ensuite traitées et mis en graphique afin de confirmer les notions du cours (loi de Charles, de Gay-Lussac et de Boyle-Mariotte)

L’expérience à permit de mieux comprendre la matière acquise en classe et pourra également servir de support visuel pour le cours de chimie-physique.

Déroulement

C’est de Authier-Nord, au nord de l’Abitibi-Témiscamingue, que la sonde a prit son envol.

Le ballon, lancé par Nanikana-Aérospatiale, transportait avec lui 6 expériences, dont Shirohige-1. Parmi les occupants il y avait 4 expériences scolaires issues du programme BSAT2019 organisé par Nanikana-Aérospatiale.

Le ballon a été en ascension pendant environ 1h30, par la suite ce dernier a explosé en raison de la baisse de pression.

La descente des instruments fut courte, après environ 35 minutes, les charges utiles avaient déjà touchées terre à quelques kilomètres de Berry, un village dans le secteur d’Amos.

La récupération s’est effectuée, sans encombre, quelques jours plus tard.

Analyse

L’analyse des données a permit de confirmer les hypothèses qui avaient été émises, mais également de déceler certains problèmes avec les systèmes de la sonde.

Ce qui a attiré le plus l’attention sont les données barométriques, malgré la précision de l’instrument durant le vol de Shirohige-A, ce dernier a fourni des données erronées au cours du vol.

Pendant 2 minutes, suivant éclatement du ballon, l’instrument a fourni des valeurs de pression négative, ce qui est impossible. L’éclatement du ballon est actuellement l’explication la plus plausible, toutefois le vol de Shirohige-2 permettra de confirmer l’origine du problème.

Certaines valeurs de températures étaient également fausses. Pour mesurer la température externe, la sonde était munit d’un thermocouple, toutefois ce genre d’instrument est difficile à utiliser dans les températures froides.

À l’exception des données prises à l’apogée, la sonde a été en mesure d’être précise sur les valeurs obtenues et a permit de réaliser le but premier de cette expérience.

Un rapport de vol est disponible, pour l’obtenir, contactez-nous.

Signification

Shirohige est un mot d’origine japonaise. Ce dernier signifie  »barbe blanche » qui était le surnom attitré au responsable de projet.

Le badge illustre le capitaine de ce projet. C’est à lui que revient l’initiative du projet Shirohige. Il est donc représenté à titre d’hommage.

Dessiné par Charles-David Robitaille

Partenaires